La SPA41 à été crée en 1953 et dans un premier temps installée sur Blois, au domicile de sa créatrice. Le refuge SPA41 de Sassay a été construit en 1993 et pouvait alors accueillir 50 chiens. Aujourd’hui la capacité autorisée est de 120. À ce jour, le refuge est vieillissant et les conditions d’accueil des animaux et  de travail pour les salariés, sont loin d’être idéales. Toutefois, le personnel et les bénévoles essaient de parer au mieux à tout cela afin de rendre la vie de tous les jours le plus supportable possible pour tous les pensionnaires.

Le refuge recueille les animaux abandonnés mais fait également office de fourrière pour les communes de Loir et Cher  ayant une convention avec la SPA. Les animaux errants sont pris en charge soit par un employé communal soit par la police municipale. Dans un premier temps, la plupart cherchent au préalable à retrouver le propriétaire, ce qui évite d’engorger la fourrière du refuge qui ne comprend que 14 boxes. (pour 70 communes plus le territoire d’Agglopolys). Ensuite les animaux sont conduits au refuge.

 

Composition du refuge :

Il est composé de plusieurs chatteries, de 85 boxes pour accueillir les chiens, de deux grands parcs de détente, d’un espace de jeux, d’une infirmerie, d’un bureau d’accueil, et d’un espace fourrière pouvant accueillir chiens et chats.

 

Le personnel (salariés de la SPA) :

Il est composé de 12 agents animaliers (à plein temps et à temps partiel) répartis sur 7 jours de travail, 365 jours sur 365. Les dimanches et les jours fériés, bien évidemment, les soins aux animaux continuent… qu’il fasse chaud, très froid, qu’il neige, qu’il vente, qu’il glace, qu’il pleuve. La priorité : les animaux.

 

Déroulement d’une journée type :

– Le matin est consacré aux nettoyages des boxes des chiens, à la distribution de la nourriture, aux soins médicaux. C’est la raison pour laquelle le refuge est fermé le matin car les chiens sont lâchés un par un pour se dégourdir les papattes. Certains soigneurs s’occupent principalement des soins médicaux car avec près de 200 animaux quand le refuge est complet, cela représente une masse importante de travail ! Ces derniers tentent de déceler les maladies infectieuses, administrent les traitements et soignent les petits bobos.

– L’après-midi, c’est le tour des minets de recevoir l’attention des soigneurs et certains animaux sont conduits chez le vétérinaire pour procéder à des vaccins et à des consultations.

L’après-midi est également consacré à l’accueil du public. L’arrivée des fourrières est gérée toute la journée.

– En fin d’après-midi, c’est une nouvelle distribution de nourriture pour certains animaux et l’application de soins médicaux.

S’ajoute à tout cela une multitude de papiers à traiter. De leur côté, les secrétaires œuvrent pour gérer tout l’administratif et ce n’est pas une mince affaire ! car comme partout il faut tout retracer par écrit. Le téléphone sonne très régulièrement pour des renseignements divers (parfois très divers).

Les journées sont bien remplies !

 

Le travail des bénévoles :

Heureusement, pour faire face à tout cela, une équipe de fidèles bénévoles oeuvre également pour améliorer les conditions de vie de nos loulous. Le matin certains viennent aider au nettoyage des boxes. L’après-midi est consacrée aux balades et aux jeux. D’autres viennent le dimanche pour nourrir chiens et chats. D’autres encore aident à la communication et aux animations. D’autres prêtent main-forte aux collectes de nourriture. D’autres encore font le suivi des adoptions……bref, les activités ne manquent pas et chaque bonne volonté est la bienvenue !