Au revoir Ugo, bonjour Chelsea

 

Un matin, en cette fin d’octobre, alors que la campagne, sa campagne, revêtait les couleurs mordorées de l’automne, Ugo s’en est allé. Il aura survécu 15 mois à la canicule de 2015 qui l’aurait, sans nul doute, emporté. Finis les problèmes respiratoires, qu’importe rhumatismes et douleurs, la vie est belle pour ce vieux ronchon malvoyant qui chique tout intrus passant à sa portée. Les autres le savent et le contournent en grognant pour marquer leur désapprobation. Peu lui chaut à Ugo, il est sourd. Ce qui ne l’empêche pas de courtiser effrontément, une Terre-Neuve jouvencelle, qui émoustille son vieux cœur de 15 ans.

Ugo a rejoint « les seniors de Sassay » Grisby, Rêve, Sly, Tanguy et Bob, aujourd’hui disparus, que je vois gambader dans la brume automnale.

Une semaine après, Chelsea arrivait. Imaginez un petit tonneau noir sur pattes, arthrosique, essoufflée de s’emplir les poumons de toutes les odeurs sylvestres, dont elle a longtemps, été privée. Cette croisée Labrador n’a que 9 ans, mais ses diverses pathologies sont un obstacle à son adoption. Chelsea n’est là que depuis hier et court, nez au sol, ne sachant ou donner de la tête. Je l’ai même surprise, alors qu’on la disait plutôt indifférente, à chercher des caresses, en battant joyeusement de la queue.

Bienvenue à toi, Chelsea.

E C


4 Comments

  1. long vie Chelsea je sait que ou elle est elle profiteras un maximum

  2. Brigitte OLIVIER on Reply

    Je suis très contente pour elle et cela ne m’étonne pas qu’elle gambade partout, car quand on la promenait dans le parc pour ne pas l’emmener trop loin pour ne pas qu’elle se fatigue, elle cherchait à courir et à sortir à l’extérieur du refuge 🙂 C’est super !

  3. Christian OGE on Reply

    Waouhh !! très bel hommage à notre ami et regretté Ugo.
    Elisabeth, la Sainte Elisabeth des chiens âgés, la même qui transforme les chiens en fin de vie quand ils arrivent chez elle en chiens qui, grâce à son amour et sa dévotion, voient leur existence rallongée de plusieurs mois à plusieurs années.
    Beaucoup d’hommages à tous ces chiens qui ont pu ainsi jouir d’une fin de vie heureuse.
    Ces mêmes hommages écrits par E C qui signe simplement par ses initiales, E comme Elisabeth et qui ne cherche pas le vedettariat par ses textes si bien écrits et si émouvants mais tout simplement à peindre la peine qu’elle ressent lorsqu’un de ses protégés s’éteint.
    Bravo Elisabeth, ce que tu fais est magnifique et il est dommage que toutes ces ordures qui maltraitent les animaux ne puissent pas te lire ou mieux, passer une semaine à la ferme.
    Christian

  4. VERDEZ Joëlle on Reply

    Très bel hommage touchant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *